"Morte de courage"

Publié le 9 Octobre 2006

La journaliste russe Anna Politkovskaïa, célèbre pour sa couverture très critique de la guerre de Tcétchénie, a été retrouvée morte et criblée de balles samedi 07 octobre dans son ascenseur à Moscou. Un attentat qui ne peut être le fait de voyous, un crime dénoncé haut et fort par la communauté internationale, les défenseurs des droits de l'homme dans le monde ainsi que par ses confrères et lecteurs en Russie.

Photo d'archives AFP

 "Morte de courage" dixit ce matin sur France Inter Bernard Guetta. Mme Politkovskaïa" était une "journaliste d'investigation infatiguable" qui travaillait "sous la pression constante de menaces de mort", a déclaré le porte-parole du département d'Etat Sean McCormack. "Nous perdons une voix forte, de celles qui sont nécessaires dans toute démocratie authentique", a ajouté le secrétaire général du Conseil de l'Europe, Terry Davis.

Pour beaucoup, le meurtre de la journaliste, qui dénonçait les exactions en Tchétchénie ainsi que la corruption et les atteintes aux droits de l'Homme dans la Russie de Vladimir Poutine, ne peut être que lié à ses activités professionneles. "Ce crime ne peut être que politique. Elle ne s'occupait pas de business, elle était désintéressée", relève Mme Alexeeva, présidente du groupe Helsinki de défense des droits de l'homme de Moscou.

La journaliste, qui travaillait pour le bi-hebdomadaire Novaïa Gazeta, préparait un article sur la torture en Tchétchénie, a indiqué dimanche son journal.
"Nous attendions un article pour l'édition de lundi. Elle devait l'écrire et l'avait peut-être déjà écrit" a précisé à la télévision NTV Vitaly Yaroshevsky, rédacteur en chef adjoint de Novaïa Gazeta. Selon Dmitry Mouratov, le rédacteur en chef du journal, la journaliste "avait aussi des photographies très importantes montrant tout cela". "Nous avons certaines de ses notes et nous allons bien sûr en publier une partie", a-t-il ajouté.

"Son oeuvre doit être poursuivie. Il faut que les journalistes suivent son exemple. Elle a vécu héroïquement et elle est morte héroïquement" lance Liudmila Alexeïeva, la voix brisée par l'émotion. Souhaitons que ses paroles ne restent pas voeu pieux!


MRA le 09 oct. 06 d'après l'AFP du 08 oct 06

Pour en savoir plus, lire le dernier article et dossier du journal Le Monde daté du 09 octobre 06  sur :
cliquer ici

Rédigé par Marie Remande-Archer

Publié dans #articles généralistes

Repost 0
Commenter cet article

A.Cide 18/10/2006 07:48

Bravo Marie!Je viens de découvrir ton blog par hasard. Comme je suis un bleu chez over-blog, je musarde pour découvrir des blogs intéressants.A la prochaine. (Pour ton info, j'ai fait un petit dessin sur la mort d'Anna)A.Cide :)