L'argent de poche, un outil éducatif

Publié le 30 Juin 2014

L'argent de poche, un outil éducatif

La plupart des parents se posent à un moment pour leur enfant l'épineuse question de l'argent de poche. Faut-il en donner ou pas ? Combien ? Comment ? à quel âge ?... Loin d'apporter des recettes toutes faites – à chacun de ses choix, fort différents dans les faits - notre enquête a pour objectif d'apporter témoignages et éclairages, pas coûteux, eux, mais, nous l'espérons, précieux.

S'il est très difficile de trouver des chiffres précis sur l'argent de poche, il semblerait qu'un peu plus de la moitié des jeunes en reçoive sous forme de versements réguliers ou ponctuels de leurs parents (1), ce chiffre augmentant avec l'âge et les catégories socio-professionnelles.

« Dans une société où nos ados ont un vrai pouvoir d'achat, cela mérite réflexion » souligne Nathalie Goursolas-Bougren, consultante en éducation et auteure d'un livre sur l'argent de poche (voir encadré). Une étude conso junior TNS Média Intelligence réalisée en 2004 déterminait en effet que l'argent de poche des jeunes de 8 à 18 ans en France (toutes sources confondues y compris l'argent reçu à Noël et aux anniversaires) représentait un potentiel de consommation d'environ 1,5 milliards d'Euros. Pas rien. Les juniors représentent donc une manne de consommateurs potentiels pour les marketeurs et autres vendeurs, toujours prêts à les séduire pour qu'ils sortent leur porte-monnaie, cassent leur tirelire ou... tannent les parents, mis à l'épreuve de leur désir et de leurs tentations.

Savoir gérer et apprendre l'autonomie

« Certains parents voudraient protéger leurs enfants de cet objet argent qu'ils considèrent comme sale. Mais l'argent est aussi pratique. Il facilite les échanges et traduit de manière commode la valeur des choses. », décrit la consultante en éducation. C'est dans ce contexte, et selon leurs points de vue sur l'argent, que les parents en donnent ou pas à leurs enfants, interviennent ou pas dans ce que les enfants choisissent d'acheter avec. Il n'y a pas de recette. A chacun de choisir en fonction de ses valeurs.

Pour certains, c'est pour apprendre à gérer leur porte monnaie, mais pas seulement. « Je donne de l'argent de poche tous les mois à mes trois enfants, depuis qu'ils ont 8 ans. C'est pour leur apprendre à gérer leurs possessions, pour qu'ils acquièrent une conscience de la valeur des choses et de la durée. » explique Hugues, père de 3 enfants de 18, 16 et 12 ans.

D'autres, préfèrent donner à la carte et au coup par coup.

« Pour moi l'argent est juste un véhicule. Ce qui compte, c'est ce que je fais avec. Je fonctionne en appel à projets plutôt qu'en subventions avec ma fille. Je ne lui donne pas d'argent régulièrement, mais en fonction d'une demande précise. » explique Dominique, mère de Paloma 12 ans, qui rêve de matériel haut de gamme d'équitation, son unique passion. « Comme elle veut le meilleur, et pas forcément ce que prête le club, cela coûte cher. Pour l'acheter, elle utilise l'argent reçu à Noël ou ses anniversaires. »

Donner de l'argent de poche, c'est aussi offrir de l'autonomie. Ce pécule permet à l'enfant d'apprendre qu'une fois dépensé l'argent n'est plus là. « Je trouve important que les jeunes reçoivent de l'argent liquide afin qu'ils sachent qu'on ne peut en obtenir à volonté au distributeur de billets ! » explique Nathalie Goursolas-Bogren. L'enfant doit choisir par exemple entre les cartes à collectionner et les bonbons. Il apprend ainsi à arbitrer, à économiser, à attendre, à ne pas être dans la satisfaction immédiate de son désir.

18 euros par mois en moyenne

« J'ai commencé à avoir de l'argent de poche à 9 ans, un euro par année d'âge. Cette année j'ai 13 ans et je reçois donc 13 euros par mois, j'ai hâte d'avoir 14 ans ! Parmi mes amis c'est variable j'en connais un qui a 5 euros et un autre 50 ! » raconte Patrick.

La moyenne d'argent de poche mensuel donné par les parents à leurs enfants (entre 6 et 18 ans) en France se situerait autour de 18€ par mois. Avec beaucoup de variations en fonction de l'âge, et des augmentations à l'entrée au collège, au lycée et après le bac. « Pour un lycéen, un montant de 50 euros par mois, me paraît correct. » déclare Nathalie Goursolas-Bogren. Tout dépend bien sûr de ce que les parents incluent dans l'argent de poche. Certains donnent plus car ils ajoutent dans le budget à gérer par leurs grands des dépenses plus utilitaires (vêtements, repas du midi, club sportif ou activité culturelle, etc...). Une façon intéressante d'aborder progressivement pour les jeunes et les parents le passage vers plus d'autonomie, lorsque l'oiseau s'envolera du nid.

De nombreux parents donnent aussi de l'argent en échange de bons résultats scolaires ou de menus services rendus à la famille. « Je trouve que cela doit être pratiqué avec parcimonie et pour des travaux très exceptionnels » défend la consultante en éducation. « Selon moi défaire la table, faire la vaisselle, ranger sa chambre, voire même tondre la pelouse ou laver la voiture, font partie des services normaux et gratuits que l'on doit rendre à la famille qui est pour moi un lieu de coopération».

Mais qu'en disent les enfants ? « Pour moi l'argent de poche n'est pas nécessaire, vu que je reçois déjà des cadeaux à Noël et à mon anniversaire. » dit Sixtine, 12 ans, qui reçoit 5 € par mois et s'achète avec des bonbons et des jeux vidéo.

Article paru dans le magazine La Voix des parents n° 370 – Janvier-Février 2014

« Je pense que les enfants doivent avoir tout ce dont ils ont besoin et pas forcément tout ce qu'ils désirent. » Nathalie Goursolas-Bogren

A lire !

Une petite sélection d'ouvrages parmi lesquels piocher. A découvrir pour échanger sur l'argent avec nos enfants

  • L’argent, ça marche comment ? d'Alvin Hall – Ed. Nathan, 2009 – pour les 11-​​16 ans
  • Vos enfants et l'argent de poche de Juliette Salin et l'IEFP (Institut pour l'Education Financière du Public) – 2008 – Ed. Autrement en collaboration avec le site www. lafinancepourtous.com – A partir de 12 ans.
  • Lili veut de l'argent de poche de Dominique de Saint Mars et Serge Bloch – éditions Calligram -1996 – Une histoire pour les 9-12 ans.
  • Passez la monnaie ! De Valérie Guidoux et Bruno Heitz - Ed. Cas­terman (collection Petit citoyen) - 2001 - Pour les 6-8 ans

Des conseils pour le portefeuille

Nathalie Goursolas-Bogren, consultante en éducation et auteure du livre pratique « Tout savoir (ou presque) sur l'argent de poche » paru en 2012 chez Edilivres, nous livre des conseils de base.

  1. Donner régulièrement. La régularité des rentrées d'argent permet au jeune de faire ses expériences. Il peut se tromper en achetant avec tout son argent du mois par exemple un jouet de mauvaise qualité, qui va tout de suite casser. Les mois suivants, il aura de nouveau de l'argent, et se dira peut-être qu'il peut dépenser son argent différemment.

  2. Ne pas donner trop d'argent à ses enfants. Les jeunes qui ont trop d'argent n'ont plus la possibilité de se confronter à la possibilité de faire des choix, à se poser des questions, à arbitrer. Ils n'apprennent pas à gérer la frustration, et risquent de ne pas savoir y faire face lorsqu'ils seront indépendants.

  3. Eviter de faire des avances. Cela permet d'habituer son enfant à attendre, à s'organiser et à économiser au fil des jours. L'objectif est de lui apprendre à ne dépenser que l'argent dont il dispose, à quelques exceptions près, comme par exemple une demande d'avance d'un ado pour s'acheter des habits en période de soldes.

  4. Interdire les prêts entre frères et sœurs. Ils peuvent être source de gros conflits familiaux et poser aux parents des problèmes de gestion trop compliqués à résoudre.

Rédigé par Marie Remande

Repost 0
Commenter cet article