Zero watt le premier février

Publié le 16 Janvier 2007

Le 1er février 2007 entre 19h55 et 20h00, dans toute la France, des milliers (avec vous et vos amis des millions) de citoyens se préparent à éteindre 5 mn toutes les lumières et veilles.

L'incidence sur la consommation doit être plus symbolique que réelle. Pour plus de facilité de réalisation, elle ne concerne pas les gros appareils électriques. Toutefois,  RTE, réseau de transport d'électricité de France, est prévenu et doit prendre ses dispositions pour faire face à d'enventuels problèmes de sécurité dans les centrales électriques.
L'association Amis de la Terre, initiateur de l'appel avec l'Alliance pour la Planète*, est actuellement en négociation avec RTE (Réseau de Transport d’Electricité) pour mesurer en direct l’impact sur la courbe de charge de la consommation du pays.


5 minutes de répit pour la planète : ça ne prend pas longtemps, ça ne coûte rien, et ça démontre à l'opinion publique, aux médias et aux candidats à la Présidentielle, trois mois avant l'élection, que le changement climatique est un sujet qui doit peser dans le débat politique. Car il y a urgence à se mobiliser et à modifier nos comportements autour du changement climatique.

Pourquoi le 1er février ? Ce jour là sortira, à Paris, le nouveau rapport du groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du Climat (GIEC) des Nations Unis. Cet événement aura lieu en France : il ne faut pas laisser passer cette occasion de braquer les projecteurs sur l’urgence de la situation climatique mondiale.

Pour répondre à cet appel et en savoir plus sur l'action et ses retombées, cliquer ici


*Alliance pour la Planète est un groupement national d'association environnementales : Acidd, Action Consommation, Adome , Agir pour l’environnement , APREIS , Arutam , Blue Initiative, CollecT-if environnement, Greenpeace, L’association de coopération sociétale, L’intelligence Verte, Réseau Action Climat - RAC, Réseau Cheminements, Sortir du nucléaire, Tchendukua- Ici et Ailleurs, WWF, d'autres doivent prochainement rejoindre cette liste.

Rédigé par Marie Remande-Archer

Publié dans #articles généralistes

Repost 0
Commenter cet article

Marie Remande 19/01/2007 12:00

Tout à fait d'accord avec vous sur tout ce que vous dites. Pour faire mon article, j'ai joint l'association qui lance l'opération au tel. Ils insistent bien sur l'impact sans doute minime sur la consommation électrique nationale de cette action à portée purement symbolique et médiatique. Il s'agit d'éteindre la lumière pour allumer une lueur dans les consciences en quelque sorte.

PEPIN Alain 19/01/2007 10:42

Pour autant qu’elle soit louable et s’inscrive dans le thème du développement durable, pour moi cette action sera purement symbolique (mais c’est avec les symboles que l’on fait progresser les choses).En effet, je pense que l’impact sur la courbe de charge de l’opérateur transport (RTE) sera infime, quand on sait que :
-d’une part le poste éclairage ne représente (que) 10 à 15% de la consommation annuelle d’électricité d’un ménage moyen,
-d’autre part, le poids du secteur « résidentiel+tertiaire » représente environ 60% de la consommation finale d’électricité en France (64% en 2005 : source site de ministère de l’industrie).
Au mieux cette action sera appliquée par une partie des ménages français, mais sûrement pas par les entreprises et par le secteur tertiaire (perte de chiffre d’affaires).
Mais, comme dit un certain dicton « les petits ruisseaux font les grandes rivières », on ne peut qu’encourager ce type de geste « éco-citoyen ». Mais je pense que ce n’est pas à la hauteur des enjeux en matière de protection de la planète, et qu’il faut développer (et inculquer) tout un ensemble de geste réfléchis, beaucoup plus protecteurs de l’environnement (dans les secteurs de l’industrie, des transports, de l’habitat : chauffage..) et surtout pérennes dans le temps.
Pour moi, cette action se veut avant tout médiatique, et dans le but d’interpeller à une période clé de l’avenir de la France (et aussi du Monde).A.P.