Sexualité des seniors, des tabous bien culottés

Publié le 20 Mars 2011

Dans ce dossier vous allez enfin entendre parler de la sexualité et de la vie amoureuse des personnes âgées. Intéressés? Choqués? Au delà des tabous, Ensemble(s) vous invite à découvrir ce qui se trame dans les boudoirs des seniors et à déculotter les préjugés.

 

 

Aïe, un dossier sur la sexualité des seniors! Pas drôle, vous dites vous intérieurement? Soit vous atteignez vous même l'âge de 60, 70, 80 voire90 ans, et vous n'avez pas très envie de lire, dans votre magazine, le reflet de votre vie intime, parfois pas si facile. Soit vous êtes dans une autre tranche d'âge et la sexualité des seniors vous paraît être un sujet dont on ne parle pas parce que les seniors, nos parents, nos grands parents et nos arrières n'ont pas de vie sexuelle, c'est bien connu ! Mais imaginez vous que l'on parle de celles de Jean Reno, Nathalie Baye, Clint Eastwood ou Catherine Deneuve, des people séniors, auriez vous la même réaction?

 

film 7e ciel

Photo extraite du film 7e ciel , une autre image du sexe chez les pers. âgées

 

 

Deux âges de la vie, deux façons de vivre sa sexualité


Nous utilisons dans ce dossier le terme générique de « senior » pour parler des plus âgés. Il va de soi, comme le dit Gérard Ribes dans son dernier ouvrage (voir interview), que les 60/70 ans, les « baby-boomers », qui viennent juste d'être en retraite, gardent une vie sociale, restent encore très actifs et dynamiques et ne vivent aucunement une sexualité identique à celle des 80 ans et plus, leurs parents, pour qui les valeurs sont totalement différentes et chez qui les effets du vieillissement se font plus lourds. Pour autant, une intimité amoureuse n'est aucunement exclue pour ces derniers. « Il est important de faire des deuils par rapport à la réalité de son environnement. Une femme de 90 ans a en effet beaucoup moins de chances d'avoir un partenaire puisque les hommes de cette génération meurent plus jeunes. Et plus on vieillit,moins on accorde d'importance à la génitalité. L'acte sexuel a moins d'importance que chez les gens de 70 ans. Parfois l'idée que cela puisse se réaliser peut suffire à satisfaire la personne très âgée» explique le sexologue et gérontologue, Gérard Ribes.

 

 

Médicaments et accompagnement


Entre les adeptes du tout médicament (comme le très médiatique Viagra) pour aider à faire l'amour et les partisans du tout naturel, un juste milieu semble souhaitable, disent les spécialistes. « La correction des pannes sexuelles est très importante »,défend le Dr Ribes. « 'Si j'ai une érection, je suis un homme, sinon, je ne le suis plus' disent mes patients. Les médicaments peuvent aider, si en parallèle, on propose un accompagnement et à condition que cela ait un sens. Par contre côté libido et pannes de désir, celui qui inventera une solution médicamenteuse deviendra riche! ».

 

La plus grande difficulté des séniors, surtout à un certain âge est en fait de rencontrer de nouvelles personnes. Pour cela plusieurs moyens: les classiques agences matrimoniales, les plus jeunes et discrets sites de rencontre sur Internet qui laissent pour certains à désirer - « ça me fait peur, car on ne sait pas qui on va y rencontrer » explique Alice, un peu dégoutée des hommes après plusieurs expériences malheureuses – ou encore les thés dansants, sortes de bals de l'après-midi dédiés exclusivement aux seniors.

 

De la souris d'ordi au café partagé

 

Selon une enquête du Credoc, 62% des sexagénaires sont équipés d'un ordinateur et 95% au sein de la population des cadres qui s'initie beaucoup pour et avec ses petits-enfants. Les seniors apprécient de pouvoir y « faire la cour » en toute discrétion sur des sites de rencontre et même parfois avec la bénédiction de leurs enfants qui eux-même ont déjà testé.

Nathalie de Brito, responsable marketing d'easyflirt.com décrit la clientèle du site. « Dans les inscrits, 16% ont de plus de 60 ans, dont 11% de 60/75 ans et 5% de plus de 80 ans. Notre client le plus âgé a 87 ans. Chez ces seniors, on trouve 45% d'hommes et 55% de femmes. » Elle décrit les motivations principales des internautes âgés. « Chez les seniors les rencontres sur Internet sont à 70% amoureuses et à 30% sexuelles. Le pourcentage de personnes recherchant uniquement une relation sexuelle est un peu plus élevé chez les hommes que chez les femmes mais ça n'est pas le comportement dominant. Il s'agit de personnes cherchant un compagnon pour partager leur vie, leurs passions au quotidien. » Pour répondre à cette demande spécifique de relations stables des seniors, l'entreprise grenobloise a créé depuis trois mois un site de rencontres qui leur est dédié, seniorclub-rencontre.com. Meetic.com après l'échec de son site spécial seniors « Meetic ulteem », au nom sans doute mal choisi, les accueille désormais sur meetic affinity qui propose des rencontre sur la base de profils compatibles proposés à l'abonné après un long test d'affinités. La formule coûte environ 30 euros par mois et comprend un accompagnement avec le psychologue du site.

Les sites Internet, les annonces dans les journaux locaux dont les gratuits n'ont pourtant pas détrôné les agences matrimoniales qui tirent tout de même leur épingle de chignon de mariée du jeu et jouent sur la personnalisation et le sérieux des rencontres.

 

 

Ça drague dans les thés dansants

« Dans les thés dansants, il y a ceux qui viennent pour draguer, ceux qui viennent, comme moi, pour danser et ceux qui viennent seulement pour le sexe. » raconte Henri « Certains peuvent des fois sortir avec trois femmes dans la semaine! Cela prend à tous les coups.  A cet âge là on pense encore au sexe. J'ai connu un collègue de 82 ans qui a fréquenté durant deux ans une femme magnifique de 65 ans!» Henri, 73 ans, vit près d'une ville de cure phlébologie-rhumato, où les thés dansants se multiplient pour les curistes. « Je suis un danseur 'taxi', cela veut dire que dans une après-midi entre 15 et 19h, je peux danser avec 23 partenaires différentes à raison de 2 à 3 danses avec chacune. Il y a trop de femmes pour les hommes qui sont là. Certaines font jusqu'à 70 km pour faire juste deux danses. Je trouve les femmes plus sexuelles que les hommes. Il faut tenir ses distances! Mais moi, cela me permet une bonne harmonisation de mon couple. » Josette, sa femme, renchérit : « Moi je n'aime pas danser, mais je vois bien tout ce « remue-ménage ». J'ai même loué des maisons à des amants qui se donnaient rendez-vous ici durant trois semaines, lui avait 70 ans et elle 49. Ici beaucoup de femmes seules viennent en cure et se prennent un amant. Il y a beaucoup de veuves ou divorcées qui s'ennuient.  La gersoise d'adoption ajoute «J'ai une copine de 65 ans qui a cherché un homme via Internet. Il correspondait à ce qu'elle voulait, mais elle a tout abandonné lorsqu'elle s'est aperçue qu'il communiquait avec quatre femmes en même temps. Elle a ensuite rencontré quelqu'un au Casino qui lui plaisait. Mais le Monsieur avait été déçu par les femmes et ne voulait pas refaire sa vie. Les femmes cherchent un compagnon par tous les moyens. La solitude c'est terrible! »

 

A suivre...

 

 

 

Article paru dans le magazine Ensemble(s) #13 - décembre 2010

Rédigé par Marie Remande

Publié dans #articles généralistes

Repost 0
Commenter cet article

Marie Pourroy 04/09/2014 13:58

Je vais animé un atelier participatif dans un salon pour les seniors à Pau et je trouve le titre de votre article vraiment bien.M'autorisez vous à l'utiliser pour cette occasion?
Je vous remercie.
Cordialement.
MP.

Remande 04/09/2014 14:50

Bonjour Marie,
Je vous remercie de m'en parler avant. C'est assez délicat de votre part. Avez vous moyen de me citer comme auteur du titre? Ou de faire connaitre mon blog en échange? Pouvez vous me proposer une contre-partie de ce type?
Merci et bonne préparation de conférence.