Irène Frachon, Jeanne d'Arc du médicament

Publié le 13 Mai 2011

Photo-I.-Frachon-MRA-copie-3.jpgEn ce mardi 10 mai 2011, me voici à Nantes, non pas pour fêter les 30 ans de l'élection de François Mitterand à la Présidence de la République, mais pour rencontrer la Dre Irène Frachon, pneumologue au CHU de Brest.

Comment, vous ne connaissez pas Irène Frachon, devenue sans l'avoir voulu, la Jeanne d'Arc et la Passionaria de la pharmacovigilence en France ou plutôt celle qui a fait éclater le scandale du Médiator® fin 2010?

 

Dre I.Frachon 10/5/11 Palais congrès Nantes- Photo MRA

Pour ma part, journaliste dans le secteur de la santé (entre autres), j'avais suivi cette affaire et mené ma petite enquête. Un vrai gros scandale, de la taille de celui de l'amiante, voire du sang contaminé. Cette histoire tragique a mis en exergue d'une part, selon les mots de la Justice, une "tromperie aggravée" de la part des laboratoire Servier, le fabricant, qui avait connaissance depuis presque 20 ans, de la dangerosité de ce médicament. D'autre part, elle a révélé des failles dans l'intégrité du système de contrôle des médicaments avec la découverte de conflits d'intérêt graves. Tout cela parce que ce médicament mis sur le marché comme anti-diabétique a rapidement été prescris, sans autorisation préalable de mise en marché(AMM), comme anorexigène (coupe-faim) à une très large population de personnes en surpoids. Un marché pour le moins juteux. Et il se trouve que le produit s'est révélé dangereux pour le coeur et parfois les poumons, engendrant des valvulopathies sévères - en moyenne dans un cas pour 10 000 - ce qui, sur le nombre de prescriptions, a tué entre 500 et 2000 personnes en traitement.


Voilà donc le contexte dans lequel j'ai pu interviewer la Dre Irène Frachon mardi dernier, lors de la conférence-débat " Médicaments, ce qui doit changer!" organisé par la Mutualité Française.


En attendant de partager cet interview qui doit paraître d'abord dans des magazines mutualistes pour lesquels je travaille, voici en bonus, le sourire de Mme Frachon sur la photo, floue parce que prise sur mon tel., rapidement. J'ai trouvé cette femme à la fois franche, courageuse et très disponible. Un grand merci à elle.


Pour en savoir plus, je vous recommande vivement la lecture de son livre "Médiator 150mg, combien de morts?" à trouver ou commander chez votre libraire ou sur Internet. Tout y est.

Rédigé par Marie Remande

Publié dans #articles généralistes

Repost 0
Commenter cet article