Dépression: on peut s'en sortir!

Publié le 18 Novembre 2012

235px-Vincent_Willem_van_Gogh_002.jpg

Aux Portes de l'éternité - Vincent Van Gogh- 1890

 

La dépression touche 18 % de la population française. Elle peut concerner tout le monde. Véritable maladie, diagnostiquée auprès d'un professionnel, elle se soigne.


«J'ai accueilli récemment un agriculteur en pleine dépression. » explique Patrick Jeannot, ex-patient et président de France dépression, avec qui la MSA collabore. « Cet homme a repris l'exploitation familiale et se trouve en conflit avec son père, encore en activité. Lors de la période des céréales, c'est le moment le plus difficile ! »Si l'on a du mal à faire face, plus envie de rien et que l'on se sent ralenti pendant plus de 15 jours dans tous les domaines de la vie quotidienne, en association avec une tristesse inhabituelle, ou, plus grave, que l'on ait des idées de suicide, il se peut que l'on souffre de dépression comme cet exploitant. Le plus souvent aussi, le sommeil se dégrade, l'appétit est moins bon et on perd (ou prends du poids).

Contrairement aux idées reçues, la dépression ne relève pas d'une faiblesse de caractère et la volonté seule ne suffit pas à s'en sortir.Elle peut être temporaire ou plus chronique, mais dans tous les cas, c'est une maladie et elle se soigne. La personne déprimée doit suivre un traitement, même si elle peut refuser pensant qu'elle devrait s'en sortir seule. Accepter de se soigner constitue un premier pas vers la guérison.


Contrairement aux idées reçues, la dépression ne relève pas d'une faiblesse de caractère et la volonté seule ne suffit pas à s'en sortir. 

Un rendez-vous avec son médecin généraliste permet de diagnostiquer s'il s'agit bien d'une dépression, de prescrire un arrêt maladie si besoin et d'être orienté vers un spécialiste le cas échéant.

La psychothérapie constitue la première solution pour s'en sortir. Proposée par un professionnel, psychiatre ou psychologue, elle peut aussi être accompagnée d'un traitement avec antidépresseurs. Ces molécules, qui agissent sur les synapses des neurones, aident en général à restaurer le fonctionnement normal du sommeil, de l'appétit, une perception positive de la vie, au bout de 3 à 4 semaines. Choisir un thérapeute avec lequel on se sent bien est essentiel, quitte à changer si le premier ne convient pas. 

  Faire un sport qu'on aime, avoir une alimentation équilibrée, éviter l'alcool et les autres substances addictives, ainsi que tenter de maintenir des liens amicaux et sociaux aident aussi à lutter contre la dépression.

Certains médecins préconisent aussi une pratique régulière de la méditation ou des activités comme la sophrologie, le qi gong ou le tchi qui procurent équilibre et détente.

Numéro d'aide France dépression : 01 40 61 05 66 et aussi : SOS Amitié 01 40 09 15 22 ; Suicide écoute 01 45 39 40 00 ; SOS suicide Phénix 0825 120 364 ; Ecoute famille 01 42 63 03 03.

Et pour en savoir plus : www.info-depresion.fr

 

Article paru dans La France Agricole du 9 novembre 2012

 

 

http://2.bp.blogspot.com/-1UvcDFLgCek/T53cnWcpb8I/AAAAAAAAAiw/AdUCK_0f09w/s1600/d%C3%A9pressionWoolf_dico_apo.jpgL'art peut transcender le mal-être.

La dépression transparait par exemple dans toute l'oeuvre de

Virginia Woolf, auteure britannique (1882-1941)

Rédigé par Marie Remande

Publié dans #articles généralistes

Repost 0
Commenter cet article

Paul 18/11/2012 20:23


Voilà qui met de bonne humeur pour commencer la semaine


Non je plaisante, c'est un article très utile, notamment en ce qui concerne la nécessité d'une aide extérieure!


Paul