Féru de trognes

Publié le 22 Novembre 2010

 Dominique Mansion se balade depuis l'enfance sur les chemins du Perche, avec en bandoulière, ses pinceaux, ses crayons, et, en guise de guides, son goût pour la nature et son regard sen sible sur les animaux et végétaux qui la peuplent.

 

Chemin de traverse

 

Dominique Mansion a défriché son propre chemin, de traverse. Plus semblable à un sentier creux et tortueux de son Perche vendômois natal, qu'à une droite et large autoroute bitumée avec aires de repos. Formé aux Beaux-Arts de Tours, où il commence à créer avec de la ferraille, il poursuit un engagement écologique militant précoce et durable, et passe par la case animation en ZUP (zone urbaine prioritaire) où il crée des ateliers créa tifs arts et nature. Suivent dix années de sa vie où il arpente la France pour contribuer au guide Flore Forestière de France, la « Bible » des spécialistes, dont il est l'illustrateur. Entre temps, retour au pays, au début des années 80, il s'installe en famille à Boissay,dans sa maison actuelle, La Guignière, patiemment retapée. Il en fait son lieu de vie, antre, atelier, bureau, entouré d'un jardin botanique et potager prolifique et cultivé, bien entendu, dans le respect de la vie et de la biodiversité.


020307plessage058

Photo Pierre Gleizes

DOMINIQUE MANSION, ARTISTE FONDATEUR DE LA MAISON DE LA BOTANIQUE,

AU TRAVAIL DEVANT UNE TROGNE.

 

Trognes amies


Au fil des ans, son cheminement aux côtés de ces arbres troncs étonnants (voir encadré ci dessous), l'amène à en acquérir une connaissance, presque charnelle, qui se nourrit de leur richesse. « Les trognes je suis né dedans », explique le  quinquagénaire natif de Chauvigny du Perche, au coeur du bocage. « C'est l'arbre cabane par excellence, j'y ai joué enfant dès l'âge de 3 ans.» Ses connaissances en botanique matinées de ses convictions écologiques lui donnent le goût d'étudier ces arbres autrefois alignés en haies bocagères. Riches d'une faune et d'une flore indispensable au maintien d'une biodiversité dans les campagnes, elles sont toujours menacées par la logique agricole du rendement, déracinées au profit de vastes espaces cultivés qui stérilisent progressivement la terre et la vie alentour. Sa fibre artistique et créative l'amène aussi à en saisir toute la poésie pour les dessiner, les peindre et les photographier. « En grandissant j’ai été séduit par leur aspect plastique. L'imaginaire de leurs formes, leurs branches, tellesdes chevelures, ont touché ma sensibilité » raconte t-il.

 

 

Boursay, village-conservatoire

 

Lors du 8e Festival des jardins de Chaumont en 1999, Dominique Mansion présente un jardin, véritable manifeste pour le bocage et son histoire. Il installe autour 28 trognes issues des haies arasées du Perche. Leur mission en faveur de la cause bocagère défendue, elles reviennent au pays deux ans après sur le « Chemin des trognes », qui serpente désormais à partir de la Maison botanique de Boursay. Ces drôles de squelettes de bois voisinent aujourd'hui fièrement avec de jeunes arbres d'essences locales, plantés sur quelques kilomètres. Dix mille touristes viennent chaque année découvrir leurs silhouettes noueuses et fréquentent les expositions et animations nature proposées ici, dans ce village du Loir-et-Cher de 234 âmes. Alentour, plusieurs gîtes et chambres d'hôtes profitent de cette manne et un restaurant, « l'Auberge des Trognes », nourrit les visiteurs. La ténacité du naturaliste a mêmeconvaincu certains agriculteurs qui commencent à s'approprier cette tradition et à replanter des haies.

 

www.maisonbotanique.com

 

 

________________________________________________________________________________________________

 

Bonnes feuilles

Connaissez-vous les trognes? Chacun d'entre nous croise souvent sur son chemin ces arbres régulièrement taillés au même niveau de coupe, drôles de troncs noueux d'où sortent de jeunes rameaux de vie. Dominique Mansion, auteur illustrateur et naturaliste, les a étudiées depuis une trentaine d'années sous toutes les écorces et en a décortiqué les usages paysans. Toute sa connaissance et ses archives iconographiques personnelles constituent la sève d'un ouvrage qui mêle poésie, recherches historiques et botaniques, anecdotes et somptueuses illustrations. Un travail de mémoire, hommage à ces « arbres extraordinaires, fruit d'un compagnonnage entre les hommes et les arbres depuis des siècles » dont l'auteur n’a de cesse de réhabiliter l'existence.

Les trognes, l'arbre paysan aux mille usages, de Dominique Mansion, aux Editions Ouest-France. 32 €

 

 

 

 

20-2

 

Article paru dans le magazine Gîtes de France n° 89 - Automne 2010


Rédigé par Marie Remande

Publié dans #portrait

Repost 0
Commenter cet article