Des crues canalisées par l'info des jeunes

Publié le 17 Juin 2010

 

PPRI ados Chinon 2010

Dans l'immense salle des mariages de l'Hôtel de ville de Chinon, 25 ados de 5e du collège Jean Zay encadrent à la tribune le maire et leur proviseur. « Nous allons vous présenter notre travail d'enquête sur les risques d'inondation réalisé auprès de la population et des commerçants », introduit Max devant la centaine de personnes particulièrement attentives.

 

Alors que la tempête Xynthia a fait plusieurs morts par noyade 15 jours auparavant sur la côte Atlantique, les jeunes sont encore plus conscients de l'importance de leur message. Le fleuve en bordure de ville peut se fâcher à tout moment, passer par dessus la digue et envahir de nombreuse maisons et bâtiments publics, même malgré le dispositif de pompage mis en place depuis 1974. Et cela, ¼ des habitants ne le sait pas encore !

 

Les élèves, eux, ont appris qu'il suffisait de quelques heures pour que l'eau clapote dans leur cour de récré, puisque le collège se trouve bien en dessous du niveau de la Vienne. « Lors des sorties avec nos profs, j'ai été frappée que la Vienne soit déjà montée jusqu'à 6 mètres autrefois dans certaines maisons et qu'elle ait fait des dégâts si importants! » s'émeut Victoria. Mélanie, fière de rencontrer le maire pour la première fois, conclut : « Nous espérons que grâce à notre travail d'enquête, les Chinonais seront plus conscients des risques et viendront en mairie consulter le DICRIM, document d'information communal sur les risques majeurs, que nous avons conçu pour eux. »

 

En savoir plus sur l'association qui réalise un travail sur la prévention des risques naturels avec des jeunes partout en France : www.prevention2000.org/memorisks

 

Article paru dans OKAPI-15 mai 2010

Rédigé par Marie Remande

Publié dans #articles généralistes

Repost 0
Commenter cet article