Intermezzo boulot ornitho

Publié le 13 Février 2007

Photo MRA

On devrait avoir une touche off pour éteindre de temps en temps nos pensées
dixit hier ma voisine en pleine crise depressivo-anxio-existentielle.

Celui qui invente ça, devient Crésus à mon avis.  Mais malheureusement aucun savant fou, spécialistes du cogitus extremus n'a encore trouvé le remède miracle.

Alors quoi faire?

Moi, ce matin en attendant le bus, en pleine rue Nationale, j'ai regardé un minuscule oiseau blanc et noir picorer des denrées invisibles à mes yeux sur le bitume. Haut perché sur ses pattes fines comme des aiguilles, il a sautillé à deux mètres de moi, avant de prendre son envol dans un bruissement d'ailes vif et furtif, qui a imprimé comme une traînée de plumes grises dans mon oeil.

Image éphémère et essentielle.
Je ne peux m'empêcher de l'encrer plus durablement encore ici.

Fin de la pause.
Reprise du travail.

Rédigé par Marie Remande-Archer

Publié dans #photo

Repost 0
Commenter cet article