Pierre Rabhi, le colibri de l'amphi

Publié le 21 Septembre 2009

Le petit homme brun s’avance en sandales sur l’estrade de l’amphithéâtre de l’école supérieure de commerce de Tours, avec presque l’air de s’excuser de prendre la parole. Il enlève sa veste, la pose tranquillement sur son siège et prend le micro. Seul face à une salle pleine à craquer, debout, sans papier et sans filet, il impose impose très vite le silence avec sa parole de sage.

Pierre Rabhi, auteur, philosophe, conférencier et un des pionniers de l’agriculture écologique en France, donne, ce jeudi 10 septembre, une conférence dans un des temples de la formation des managers de demain. Une conférence, parmi des dizaines qu'il donne par an en France, pour, sur le terrain, venir alerter l'opinion publique, rassembler les initiatives et les bonnes volontés, pour changer le monde, de manière très concrète.

Celui qui appelle à une « insurrection des consciences » a lancé le mouvement des Colibris, plate-forme d’initiatives de terrain pour une société plus écologique et plus humaniste.

A son programme : plus d’utopie, plus de nature, plus d’humain, moins de consommation, moins de violence, plus d'écologie, plus de spiritualité.

 

 


Morceaux choisis
de sa conférence du 10 septembre 2009 à L'ESCEM de Tours:

 

«  Quelle planète laisserons nous à nos enfants et quels enfants laisserons nous à notre planète ?»

 

« Il faut replacer l’homme et la nature au cœur de la logique »

« l’utopie est une pulsion qui consiste à aspirer à autre chose que le quotidien. C’est une nécessité absolue, une aspiration singulière »

« La tétanisation et le conformisme de notre société sont dus à nos peurs. »

 

« La violence a de multiples visages sur Terre. Affamer les peuples en est un. »

 

« Quand on prend au delà de ce que l'on a besoin, on est dans un déséquilibre, dans la violence. »

 

« La sémantique même de notre société nous pousse à des comportements inadéquats. Pourquoi dit on sexes opposés et non sexes complémentaires par ex.?»

« Nous, les Hommes, ne devrions pas dominer la nature car nous sommes, nous même, nature. »

« Eduquer signifie apprendre à aimer et prendre soin. Prendre soin de la terre, de son corps, de soi-même. »

 

« Il y a un lien entre la nature, la vie et l'ordre symphonique du Cosmos. »


Voir aussi sur son blog, l'article de Margaux, présente avec moi à cette conférence. 


Passez vos vacances aux Amanins, lieu de séjour agro-écologique, que le souffle des idées de Pierre Rabhi a fait sortir de terre. 
 

Rédigé par Marie Remande

Publié dans #articles généralistes

Repost 0
Commenter cet article