Mai au jardin

Publié le 1 Juin 2008

Les 7 conseils de Mireille

Mireille Monat est propriétaire de  5 chambres d’hôtes dans la Montagne Bourbonnaise (03). Voici les 7 conseils que vous offre cette jardinière expérimentée et imaginative, qui cultive 3 ha de terrain.

1. Créer un livre de son jardin
La jardinière note tout dans un cahier: ce qu’elle installe dans ses jardinières, quels semis elle prépare, ses variétés de fleurs et légumes de l’année. Une bonne façon de ne jamais refaire la même chose, que ses hôtes apprécient et que le jury des chambres d’hôtes fleuries récompense.

2. Installer des mélanges fleuris dans de grandes jardinières

Mireille utilise de grands pots de 60 cm de diamètre afin de pouvoir faire des mélanges intéressants. Elle a aussi récupéré de grandes « bachasses » (abreuvoirs en pierre de granit) qu’elle remplit de fleurs.
                                                                                 
3. Mélanger fleurs et légumes au potager
« J’alterne par exemple un pied de tomate avec un pied d’œillet d’Inde, cela créé un très bel effet visuel » explique t-elle, « Et je multiplie ce principe à tout mon potager ».

4. Faire preuve d’imagination
Ici un parterre est réservé aux vivaces ou à des graines champêtres. Là, elle créée des thèmes de couleur. Ailleurs, dans une vieille brouette, elle sème des graines de manière aléatoire pour avoir des surprises. Le résultat s’échelonne ainsi entre juillet et les gelées.

5. Choisir des fleurs nécessitant peu d’entretien
« Je choisis beaucoup de vivaces faciles à entretenir comme les cosmos, les œillets d’Inde, les lavatères, les nepeta ou les nigelle par ex. Elles me laissent du temps pour mes chambres d’hôtes », nous livre l’hôte à la main verte.

6. Semer en pleine terre dès avril dans les coins protégés
Cette année, la jardinière est particulièrement heureuse de la serre installée par son mari pour ses semis. D’habitude, elle posait ses semis au soleil dans des caissettes en polystyrène et faisait d’autres semis en pleine terre dans les endroits protégés du froid. Elle conseille de ne pas oublier non plus de récupérer ses graines d’une année sur l’autre.

7. Faire un potager et un jardin bio
« Je désherbe à la main. Sinon, j’ai plein de coccinelles qui se régalent des pucerons et deux poules en liberté qui mangent les limaces. Je ne pourrais pas envisager de traiter » raconte Mireille qui nourrit ainsi abondemment sa famille et ses hôtes avec du bio.

Le site de Mireille :www.le-couturon.com


Voir d'autres articles proches :
ciel bas au mont noir
meubles en bois et perles de verre
Elisa, l'art à la campagne
Un jardin de tous les sens
L'Orne a du charme et du style

Photo: Gîtes de France

Article extrait du magazine Gîtes de France- printemps 2008

Rédigé par marie remande

Publié dans #articles généralistes

Repost 0
Commenter cet article