Le lac du Der Chantecocq ou le paradis des oiseaux

Publié le 6 Novembre 2005

  Grue cendrée du lac du Der

Le spectacle des grues cendrées sur le lac au lever du soleil mérite le voyage. Chaque année en octobre entre 50 et 70 000 d’entre elles y stationnent, fuyant l’arrivée du froid, avant d’entreprendre un premier voyage vers l’Espagne.  Le lac du Der, avec ses 77 km de rives et ses 4 800ha, est un des plan d’eaux les plus importants d’Europe. Il sert à réguler le débit de la Seine.  Son nom Der vient du celte « chêne », un des arbres qui a permis de construire les célèbres maisons à pans de bois ; Chantecocq est le nom d’un des trois villages engloutis à la création du lac en 1974. Quelle que soit la saison, l’intérêt ornithologique ne faiblit pas. Les amateurs y observent plus de 270 espèces d’oiseaux parmi lesquels les sédentaires se mélangent aux migrateurs des pays chauds : le majestueux aigle pyrargue à queue blanche, le butor étoilé, le blongios nain, le canard chipeau, le milan noir, le busard des roseaux, le sterne pierregarin ou les passereaux paludicoles.

Du 18 au 20 novembre 2005, le 9e Festival International de la Photo Animalière et de Nature à Montier-en-Der est un des temps forts de l’animation du lac et de la région. Concours, forums, expositions, vente de matériel rassemblent les plus grands spécialistes du genre.
Infos : www.lacduder.com ou 03 26 72 62 80

Rédigé par Marie Remande-Archer

Publié dans #articles généralistes

Repost 0
Commenter cet article